1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer>

Optimisation du Pilotage et des Technologies d’Irrigation : Minimisation des Intrants, Transferts Environnementaux – (OPTIMISTE)

Optimisation du Pilotage et des Technologies d’Irrigation : Minimisation des Intrants, Transferts Environnementaux – (OPTIMISTE)

L’équipe OPTIMISTE (Optimisation du Pilotage et des Technologies d’Irrigation: Minimisation des IntrantS, Transferts Environnementaux ») rassemble 11 chercheurs, 6 ingénieurs et techniciens et 4 à 5 Personnels sous contrat et Doctorants. Les grands enjeux qui structurent les recherches de l’équipe sont l’adaptation des systèmes de production agricole face aux changements climatiques, le recyclage des eaux en agriculture, le nexus « eau-énergie-alimentation », les transitions agroécologiques.

 

Les thèmes de recherche portent principalement sur :

  • La productivité de l'eau dans les agro-systèmes, notamment en territoires irrigués, et l’optimisation des intrants (eau, fertilisants, énergie)
  • Les impacts/services environnementaux et les risques sanitaires liés à l'irrigation
  • La durabilité/l’amélioration des performances des technologies d’irrigation, avec des eaux de qualités diverses

 

Les échelles de travail vont du m² à l’exploitation agricole, voire le système d’irrigation collectif. La mécanique des fluides, l'hydrologie, l'agronomie, la géophysique, le génie des procédés, la métrologie sont les principales disciplines mobilisées pour traiter ces sujets. Les travaux s’appuient tant sur des démarches expérimentales que sur la modélisation numérique, avec des modèles externes ou développés en interne (dont le modèle de culture Pilote/Optirrig).

 

Des dispositifs expérimentaux importants en laboratoire ou sur le terrain sont utilisés par cette équipe et permettent des approches analytiques fines.

En laboratoire :

La plateforme PRESTI (Laboratoire IRSTEA) permet l'utilisation des Bancs d’essai (pour le développement de biofilms), de la salle laser PIV, et du banc d’aspersion.
La halle hydraulique de Supagro permet de reproduire les écoulements dans les canaux à surface libre ou les réseaux de distribution (http://www.eliosud.fr/?p=ocr&id=6)

 

Sur le terrain :

  • La plateforme PRESTI met à disposition 3,5 ha de parcelles expérimentales permettant de tester différents systèmes d’irrigation (Gravitaire, aspersion, localisée -surface/enterré-) et différentes pratiques culturales (Travail du sol conventionnel ou Travail minimal : couvert végétal permanent)
  • Le Domaine du Merle (SupAgro, Salon-de-Provence) dispose de150 ha irrigués en gravitaire (canaux et parcelles) permettant de tester les différentes pratiques d'irrigation (gravitaire et aspersion).
  • D'autres sites(dont Gignac) permettent d’analyser des processus en conditions réelles, sans effet d’échelles (performances d’ouvrages hydrauliques, impact et gestion de développements végétaux par exemple).

 

 Ainsi en 2014 et 2015, ces recherches ont abouti à deux prototypes et brevets :

Le Tensiomètre à gamme élargie
Le distributeur d’arrosage pour eaux usées (DA-EU®)

L'équipe participe à de nombreux projets de recherche (ANR, Eranet, Arimnet, H2020etc.) et bénéficie de collaborations internationales (Europe, Maghreb, Brésil notamment). Elle est également très impliquée dans la formation (notamment le Master Eau et Agriculture (http://eauagriculture.wpweb.fr/) et les relations avec les organismes du secteur de l’irrigation via l’AFEID.

Les tutelles de l'UMR

  CIRAD IRSTEA

Ligne de séparation