1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer>
Vous ĂȘtes iciAccueil→Personnel→Personnel

Montginoul Marielle

Etablissement:Irstea - Irstea
Catégorie:Chercheurs EPST et EPIC
Grade:
Adresse:
Adresse Ă©lectronique:marielle.montginoul@irstea.fr
Site Internet:
Téléphone:04 67 04 63 04
Télécopie:
Équipe de recherche:AnExpĂ© - Analyse expĂ©rimentale des dynamiques et des rĂ©gulations socio-hydrologiques

Biographie

HDR soutenue le 16 décembre 2011 - Université Montpellier 1 - UFR de Sciences Economiques - Ecole Doctorale Economie et Gestion - Titre : CONNAITRE ET GERER LA DEMANDE EN EAU

 

JURY :

  • Bernard BarraquĂ© Directeur de Recherche – CNRS – CIRED - AgroParisTech Examinateur

  • Bruno Romagny ChargĂ© de recherche (HDR) – IRD – LPED - Marseille Rapporteur

  • Jean‐Michel Salles Directeur de Recherche – CNRS – Lameta - Montpellier Examinateur

  • Alban Thomas Directeur de Recherche – INRA – LERNA - Toulouse Rapporteur

  • Sophie Thoyer Professeur - Montpellier SupAgro – Lameta - Montpellier Tutrice

 

 

RESUME

Mes travaux de recherche portent sur le thĂšme de la gestion quantitative des ressources en eau lorsque celles-ci sont en quantitĂ© limitĂ©e et font l’objet de conflits d’usages. Ma recherche combine des approches thĂ©oriques et empiriques en se nourrissant de travaux de terrain. Elle s’articule autour de deux problĂ©matiques scientifiques principales (qui se dĂ©clinent en trois axes (1) la connaissance de la demande en eau et les instruments (2) de rĂ©vĂ©lation et (3) de gestion de la demande en eau) :(1) la modĂ©lisation de la demande en eau et la simulation d’impact d’instruments Ă©conomiques : les instruments considĂ©rĂ©s sont la taxation/tarification, les quotas et les marchĂ©s. Les secteurs d’étude sont l’eau potable et l’irrigation. Une attention particuliĂšre est mise les cas oĂč des substituts (plus ou moins parfaits) sont prĂ©sents et concurrencent potentiellement l’eau distribuĂ©e par le rĂ©seau public d’eau. (2) la rĂ©gulation de l’utilisation des ressources en eau en propriĂ©tĂ© commune, avec une application aux eaux souterraines. L’enjeu est de concevoir des instruments qui fonctionnent en situation d’asymĂ©trie d’information. Les instruments envisagĂ©s (taxe ambiante, combinaison de taxe ambiante et de sanction individuelle) sont testĂ©s avec des approches d’économie expĂ©rimentale (classique et field experiment) et d’autres approches plus qualitatives (enquĂȘtes, focus group).

Mon projet de recherche pour les annĂ©es 2012‐2015 s’inscrit dans la continuitĂ© de mes travaux antĂ©rieurs. Un premier axe sera consacrĂ© Ă  l’estimation Ă©conomĂ©trique de la fonction de demande en eau potable en intĂ©grant des Ă©lĂ©ments individuels (caractĂ©ristiques de l’habitat et facteurs culturels et socio‐psychologiques) ; un deuxiĂšme axe cherchera Ă  rĂ©pondre Ă  la question de l’efficacitĂ© des structures tarifaires instaurĂ©es en Europe (dites « incitatives ») dans l’objectif de rĂ©duire la consommation d’eau ; enfin, un dernier axe de recherche interrogera l’intĂ©rĂȘt de rendre les quotas transfĂ©rables en France pour atteindre une allocation efficiente.  

Les tutelles de l'UMR

  CIRAD IRSTEA

Ligne de séparation

Production

Logiciels
Publications
ThĂšses
HDR