1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer>

Mars 2017 - 2 Stages M2 (France et Espagne) - Comportements face aux risques environnementaux et sanitaires dans les territoires industriels soumis à des pollutions

Stage 1 : Viviez (Aveyron, France) - Stage 2 : Union-Cartagena (Espagne)


Cette proposition s’inscrit dans le cadre d’un projet interdisciplinaire nommé SOLPRECAIR financé par le programme européen INTERREG SUDOE (2016-2019), coordonné par l’équipe l’OBSMIP de Toulouse.


Contexte :

Le projet SOLPRECAIR comporte un volet socio-économique spécifique consistant en une étude comparative en France, Espagne et Portugal sur les vulnérabilités des populations résidant dans des sites industriels pollués. Il vise notamment à mieux comprendre les attitudes et stratégies individuelles ou collectives de réduction de l'exposition aux risques environnementaux et sanitaires dans ces trois pays. Il est pris en charge par les chercheurs de l’UMR G-EAU. Les deux stages s’inscrivent dans ce cadre.


Objet :

Ces stages s’adressent à des étudiants de niveau M2 en sciences sociales avec une sensibilité sur les questions d’environnement. Ils impliquent, d’une part, une recherche bibliographique d’autre part des enquêtes de terrain (à Viviez, en France, ou Cartagena, en Espagne). Les stagiaires seront amenés à travailler en particulier sur les tâches suivantes :

1) élaborer une typologie des attitudes et comportements face au risque en se basant sur la littérature sociologique et économique et des enquêtes de terrain. Le stagiaire explorera ainsi les mobilisations collectives et les stratégies d’évitement, en passant par des réactions intermédiaires, comme la mise à distance ou les pratiques d’accommodement. Un focus particulier sera mis sur les choix de résidence et les pratiques de loisir à l’extérieur (jardinage, chasse, sport). Une attention particulière sera attachée au rôle des mobilisations collectives actuellement en cours à Viviez.

2) comprendre les arbitrages en jeu et collecter des informations de terrain permettant de quantifier les choix de résidence en fonction de différentes contraintes (lieu de travail, pollutions, budget) et avantages (cadre de vie, infrastructures collectives) ; repérer comment les pratiques d’accommodement interviennent dans ces arbitrages.

3) explorer des données nationales sur les transactions immobilières et les coûts de santé qui pourraient être couplées avec les informations récoltées sur le terrain. Ce travail pourra amener à la constitution d’une base de données.
Pour les points 1) et 2), les stagiaires devront notamment réaliser une douzaine d’entretiens semi-directifs avec des acteurs locaux (élus, membres d’associations et riverains...), donnant lieu à une retranscription.


Profil recherché :

Candidat de niveau M2 en sociologie ou économie (élève-ingénieurs ou étudiants de M2).


Compétences requises :

Capacité de lecture et de synthèse. Polyvalence, autonomie.
Expérience en matière d’enquêtes en sciences sociales et/ou économiques.
Intérêt pour les questions d’environnement et l’interdisciplinarité.
Permis de conduire obligatoire.
Excellent niveau d’Espagnol exigé pour le stage impliquant une enquête de terrain à Cartagena.

Livrables : Rapport de fin de stages. Verbatim des entretiens retranscrits. Base de données et/ou descriptif des données quantitatives explorées.

Durée du stage : 5 ou 6 mois (à compter de mars 2017).

Lieu du stage : Irstea Montpellier UMR G-EAU.

Encadrement: Christelle Gramaglia, sociologue. Katrin Erdlenbruch, économiste. Elodie Rouvière, économiste.
Le stagiaire bénéficiera d’un suivi pédagogique régulier et d’un accompagnement sur le terrain (début).

Indemnités : environ 550 euros /mois les mois pleins (+ frais de mission pris en charge).

Contact : Lettre de motivation et CV à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Date limite d’envoi : 06/01/2017.

Les tutelles de l'UMR

  CIRAD IRSTEA

Ligne de séparation